Rechercher

Sur ce site


Equipe Eléments transposables, Evolution, Populations

Crédit photo : Maximilien Gonçalves-Martins


Il est maintenant bien admis que le génome des êtres vivants est constitué d’une proportion importante de séquences moyennement répétées qui peuvent se déplacer le long des chromosomes. Ces séquences, appelées éléments transposables (ET), ont sérieusement bouleversé nos conceptions quant à la stabilité des génomes. Chez la drosophile, les ET constituent environ 15% du génome (le nombre de familles différentes est estimé à au moins 80) et seraient responsables de 50 à 85% des mutations spontanées observées. Chez l’homme, ils représentent plus de 45% du génome mais seraient responsables de seulement 1-2% des mutations. On admet ainsi que ces éléments ont eu, et ont encore une influence importante dans la création de la variabilité nécessaire à l’adaptation des populations et à l’évolution des espèces. La différence du nombre de mutations dues à ces éléments entre l’homme et la drosophile montre clairement la mise en place de mécanismes s’opposant à leur pouvoir envahissant et mutagène. Comment les génomes et les populations régulent l’activité de tels éléments est alors l’une des questions les plus fondamentales de la génétique des populations et de la génomique fonctionnelle. Notre recherche s’inscrit dans l’étude de l’impact des ET dans l’évolution des génomes et des populations. Les thèmes de recherche sont développés avec des approches combinées de bioinformatique et de biologie moléculaire.

Staff :

Cristina Vieira is a full Professor at the University of Lyon 1. She is interested TEs dynamics, in epigenetic control of TEs and in the impact of TEs in genomes.

Emmanuelle Lerat is a CNRS researcher interested in the study of the functional role of TEs in eukaryotic genomes using comparative genomics and bioinformatics approaches. She has an expertize in the identification of TEs in genome sequences, but also in the evolutionary analyses of the TE sequences.

Marie Fablet is assistant professor. She is interested in TE dynamics between and within species, using Drosophila as a model, and in TE epigenetic regulation via small RNAs.

Annabelle Haudry is Assistant Professor in Evolutionary Genomics. She is particularly interested in questions such as how neutral forces and natural selection are interacting to drive gene and genome evolution and population diversity patterns.

Matthieu Boulesteix : Matthieu is an assistant professor in the group. He is interested in TEs dynamics in expanding populations and the use of TEs as population genetics markers to detect the footprint of selection in genomes (in mosquitoes in particular).