Rechercher

Sur ce site


Accueil > Actualités > Chez les tiques, vivre de sang grâce à des bactéries

Chez les tiques, vivre de sang grâce à des bactéries

par Sylvain Charlat - 12 juin

Le LBBE est partenaire d’une étude publiée dans Current Biology mettant en évidence le rôle déterminant de bactéries symbiotiques dans la synthèse de vitamines B, peu présentes dans le sang ingéré par les tiques mais essentielles à leur cycle de vie. Privées de leurs bactéries symbiotiques, les tiques ne peuvent pas atteindre l’âge adulte ou se reproduire. Ces travaux montrent également que la capacité de ces bactéries à synthétiser des vitamines B dérive d’un ancêtre pathogène dont le génome s’est progressivement dégradé.

Le communiqué du CNRS : http://www2.cnrs.fr/presse/communique/5621.htm

Voir en ligne : L’article