Rechercher

Sur ce site


Accueil > Actualités > Poste NOEMI CNRS - Assistant.e Ingénieur.e en expérimentation et instrumentation biologiques

Poste NOEMI CNRS - Assistant.e Ingénieur.e en expérimentation et instrumentation biologiques

par Nathalie Arbasetti - 15 janvier

Le LBBE propose en NOEMI un poste d’Assistant.e Ingénieur.e en expérimentation et instrumentation biologiques à la campagne de mobilité interne d’hiver du CNRS qui se termine le 15 janvier 2021 (https://mobiliteinterne.cnrs.fr/afip/owa/consult.affiche_fonc?code_fonc=S55007&type_fonction=&code_dr=7&code_bap=A&code_corps=AI&nbjours=&page=1&colonne_triee=1&type_tri=ASC)

Mission :
L’assistant.e ingénieur.e aura pour mission la mise en oeuvre de protocoles de biologie moléculaire pour le développement d’approches fonctionnelles dans des questionnements en écologie évolutive, génomique évolutive et épidémiologie. Il s’agira notamment de la mesure de l’expression et de la validation fonctionnelle de gènes candidats. L’agent mettra en oeuvre l’ensemble des techniques de base de la biologie moléculaire (extraction ADN/ARN ; PCR), mais également des techniques de quantification (qPCR, RNAseq) et de manipulation de l’expression génique de type RNAi ou d’édition du génome (e.g. CRISPR-Cas9, Talen) en relation avec les équipes de recherche de l’unité concernées, principalement deux équipes sur des modèles insectes. Il.Elle développera ses activités au sein du pôle biotechnologique de l’unité, et sera accompagné.e par les membres du pôle qui possèdent une importante expertise sur les aspects de quantification. Concernant les activités de validation fonctionnelle, qui restent à développer au laboratoire, l’agent participera à un groupe de réflexion inter-unités et impliquant la plateforme du DTAMB (développement technique en analyse moléculaire de la biodiversité) et du Symbiotron au sein de la Fédération de Recherche Bioenvironnement-Santé.

Activités :
- Conduire dans le cadre d’un programme expérimental, un ensemble de techniques de biologie moléculaire (extraction ADN/ARN, PCR et PCR quantitative, RNAi, CRISPR/Cas9) ;
- Suivre les évolutions techniques du domaine et participer au développement de nouveaux protocoles.
- Consigner avec clarté dans un cahier d’expérience (papier ou électronique) les résultats et savoir les communiquer et les expliquer auprès des porteurs de projets lors de présentation en réunion ;
- Participer à l’entretien, à la gestion et à la maintenance du matériel et des salles expérimentales en coordination avec les autres membres du pôle biotechnologique.
- Former les utilisateurs (chercheurs, étudiants, stagiaires) aux techniques du domaine et à l’utilisation des appareils scientifiques, et rédiger et transmettre les protocoles de base.

Compétences :
- Maîtriser les techniques et utiliser des appareils spécifiques de base de la biologie moléculaire (extraction ADN/ARN, PCR) ;
- A minima, connaître les principes de la quantification et de la manipulation de l’expression génique (possibilité de formation interne) ;
- Aptitude à la communication et au travail sur plusieurs projets avec des interlocuteurs différents ;
- Rédiger des procédures techniques ;
- Connaître les règles d’hygiène et de sécurité liées à la manipulation des produits toxiques, des produits contaminants et des organismes transgéniques (OGM) ;
- Etre capable de comprendre des articles et protocoles rédigés en anglais, et de communiquer avec des personnes anglophones du laboratoire

Contexte :
Vous avez envie de rejoindre un laboratoire interdisciplinaire développant un projet sur la santé, la dynamique et l’évolution du vivant ? Vous avez envie de vous inscrire au sein d’une équipe technique en appui à des thématiques de recherche diversifiées ?
Rejoignez le LBBE !
Vous exercerez vos missions au sein du pôle biotechnologique du Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive qui rassemble l’ensemble des personnels en soutien à la recherche du laboratoire avec 8 permanents pour les activités de biologie moléculaire, biochimie, microscopie et 3 permanents pour les activités de terrain. Cette mutualisation des personnels et des équipements au sein du pôle permet un fonctionnement en équipe avec des réunions régulières et une politique commune pour le développement des activités expérimentales, qui se concrétise par la rénovation en cours des locaux expérimentaux et l’acquisition de nouveaux équipements (robot de pipetage, appareil de qPCR). La mutualisation se traduit par des interactions avec de multiples C/EC de l’unité et des problématiques scientifiques variées. Les séminaires internes de l’unité permettent une information régulière sur les projets en cours au sein du laboratoire. Vous serez également en interaction avec d’autres personnels du site de la DOUA appartenant à d’autres laboratoires ou plateformes pour participer au développement de nouvelles technologies.