Rechercher

Sur ce site


Accueil > Actualités > Un nouveau point de vue sur les tests par fenêtres glissantes

Un nouveau point de vue sur les tests par fenêtres glissantes

par Damien de Vienne - 1er novembre

Les tests par fenêtres glissantes (scanning statistics) sont très couramment employés pour détecter l’accumulation exceptionnelle d’événements au cours du temps, le long du génome, ou plus généralement en 1 ou 2D. Ils sont très simples à mettre en oeuvre mais posent un problème statistique majeur, à savoir le contrôle des erreurs de première espèce (faux positifs). Dans une publication récente, l’équipe Statistique en Grande Dimension pour la Génomique a proposé une nouvelle procédure de contrôle de ces erreurs multiples, et a notamment proposé une définition rigoureuse du taux de fausses découvertes (False Discovery Rate) pour ces tests. Ce résultat est très important pour augmenter la puissance des procédures par fenêtres glissantes, et a été publié dans la revue Biometrika, une des meilleures revues de statistique mathématique :

Voir en ligne : https://academic.oup.com/biomet/advance-article-abstract/doi/10.1093/biomet/asy044/5098629?redirectedFrom=fulltext