Rechercher

Sur ce site


Accueil > Equipes de recherche > Département Ecologie Evolutive

Département Ecologie Evolutive

Les recherches menées dans le département Ecologie Evolutive s’intéressent aux causes de l’évolution des traits, des adaptations et des interactions et nous nous efforçons de participer au développement du cadre théorique de notre discipline par une démarche conceptuelle et modélisatrice. En parallèle, nous mettons à l’épreuve les hypothèses qui découlent des prédictions théoriques par des approches expérimentales, comparatives et observationnelles sur différents modèles biologiques (insectes, oiseaux, mammifères). Les approches expérimentales sont élaborées en laboratoire (modèle insecte) et in natura (modèles oiseaux, insectes et mammifères). Les recherches observationnelles et comparatives concernent essentiellement les vertébrés. Nos approches s’intéressent également, et de plus en plus, aux mécanismes des réponses adaptatives. En plus des approches classiques d’analyses démographiques et de changements de traits, les méthodes de l’écophysiologie, de l’écologie chimique et de la biologie moléculaire sont mises en œuvre. Le département présente une forte activité d’écologie de terrain et concentre plusieurs suivis à long terme (25 ans pour la marmotte alpine en Vanoise, 38 et 36 ans pour deux populations de chevreuil, 20 ans pour le chat sur l’arhipel des Kerguelen) dont certains sont situés dans des écosystèmes où les suivis sont presque inexistants comme les savanes (12 ans de suivi pour le zèbre, 15 ans pour l’impala).

Le département « Ecologie Evolutive » regroupe cinq équipes abordant des champs thématiques proches et complémentaires qui sont présentés plus en détail dans la rubrique de chaque équipe :
- "Evolution Adaptation et Comportement" : écologie évolutive, écologie du comportement, dynamique de populations, dynamique adaptative, génomique fonctionnelle, lien génotype-phénotype, architecture génétique des traits
- "Biodémographie Evolutive" : dynamique des populations, sénescence, stratégies bio-démographiques, changement climatique et traits d’histoire de vie, immuno-compétence
- "Ecoépidémiologie Evolutionniste" : écologie évolutive, écoépidémiologie des maladies infectieuses, modélisation
- "Ecologie et Evolution des Populations" : dynamique et base génétique de la différenciation phénotypique
- "Ecologie Quantitative et Evolutive des Communautés" : écologie des communautés, dynamique et évolution des réseaux d’interaction, analyse de données,