Rechercher

Sur ce site


Contexte

Les PI3K constituent une famille d’enzymes modifiant des phosphoinositides en phosphatidylinositol-3-phosphate. Situées en amont de la voie de signalisation AKT/mTOR, les PI3K sont des messagers secondaires des signaux extra-cellulaires et sont impliquées dans de nombreux processus cellulaires cruciaux tels que la prolifération, la survie, l’autophagie ou encore l’angiogenèse. Catégorisées en trois classes principales, plusieurs études ont permis de déterminer leur organisation en domaines fonctionnels ainsi que leurs structures tridimensionnelles.


Par ailleurs, les PI3K ont été décrites comme dérégulées (mutations, expressions différentielles, etc.) dans de nombreux cancers, notamment le cancer du sein, du colon, de la prostate ou encore dans des leucémies. Malgré leur intérêt biologique, les protéines PI3K n’ont été que peu étudiées du point de vue évolutif.