Rechercher

Sur ce site


Accueil > Annuaire > Vavre Fabrice > Projets actuels > Evolution de la dépendance dans les symbioses bactéries -insectes

Evolution de la dépendance dans les symbioses bactéries -insectes

Lors d’une recherche systématique des effets de Wolbachia chez différentes espèces, nous avons pu constater que le parasitoïde de drosophile Asobara tabida dépendait totalement de Wolbachia pour accomplir son ovogenèse. Cette association est tout à fait particulière car elle est une des seules où Wolbachia est devenue nécessaire à son hôte, et elle met également en évidence un processus d’évolution des relations symbiotiques particulier où l’association devient obligatoire pour l’insecte sans que la bactérie n’apporte de nouvelle fonction à son hôte.
Cette évolution récente de la dépendance permet d’étudier les mécanismes moléculaires à son origine. Des premiers travaux ont montré qu’en absence de Wolbachia, le programme apoptotique (mort programmée des cellules) est déclenché lors de l’ovogenèse, inhibant ainsi la production d’ovocytes. Nous cherchons aujourd’hui à déterminer quels gènes sont modulés par la présence de la bactérie (approche transcriptomique), et d’étendre l’impact de Wolbachia sur l’apoptose de ses hôtes à d’autres interactions Wolbachia-insecte. En effet, la manipulation du programme apoptotique pourrait être un moyen utilisé par la bactérie pour échapper au système immunitaire de son hôte, qui aurait conduit à l’évolution de la dépendance de l’hôte.