Rechercher

Sur ce site


Accueil > Actualités > Fête de la Science : Conférence "L’Introduction de la pensée évolutionniste dans la médecine"

Fête de la Science : Conférence "L’Introduction de la pensée évolutionniste dans la médecine"

par Nathalie Arbasetti - 10 octobre 2013

Dans le cadre de la fête de la science, le LBBE organise une conférence sur la rencontre entre la médecine et les sciences de l’évolution, donnée par le docteur Luc Périno, médecin, écrivain (http://www.lucperino.com/medecine_darwinienne.php-), le jeudi 10 octobre de 20h à 22h à l’amphithéâtre Marie Curie sur le campus de la Doua.

Résumé de la conférence :
L’Histoire peut expliquer en partie pourquoi, la médecine et les sciences de l’évolution ne se sont jamais rencontrées. Les grands cliniciens et physiologistes n’ont pas eu besoin de Darwin pour établir la modernité médicale.
Aujourd’hui, plus de 150 ans après la parution de « L’Origine des espèces », on comprend mal pourquoi les programmes des facultés de médecine n’intègrent pas les lois de l’évolution qui peuvent pourtant expliquer tant de pathologies et ouvrir des pistes thérapeutiques prometteuses.
Nous donnerons quelques exemples compréhensibles par le plus grand nombre :
- Comment, en 1941, est apparue la théorie évolutionniste du vieillissement qui fait aujourd’hui consensus chez les biologistes.
- Comment la redécouverte du microbiote intestinal fournit la clé de l’origine de plusieurs pathologies, et déjà de quelques thérapeutiques « écologiques » qui intègrent la notion d’écosystème individuel.
- Pourquoi l’allaitement artificiel, les césariennes, les déclenchements d’accouchement sont des facteurs de maladies pour les enfants.
- Nous parlerons brièvement de la résistance aux antibiotiques et des infections nosocomiales.
De façon un peu plus savante, nous aborderons l’hypothèse hygiéniste des maladies auto-immunes et allergiques. Nous essaierons de donner quelques exemples simples du phénomène complexe de la pléiotropie antagoniste. Nous aborderons brièvement quelques pistes très originales pour expliquer en partie les psychoses et maladies psychiatriques.
Nous terminerons en essayant de comprendre quels sont, particulièrement en France, les freins sociaux, marchands et politiques à l’introduction de la pensée évolutionniste en médecine.