Rechercher

Sur ce site


Accueil > Actualités > Le LBBE et l’Unité de Virologie Humaine (ENS-Lyon) co-pilotent du LabEx "ECOFECT"

Le LBBE et l’Unité de Virologie Humaine (ENS-Lyon) co-pilotent du LabEx "ECOFECT"

Le projet ECOFECT (dynamique éco-évolutive des maladies infectieuses) a été retenu lors du second appel à projets Laboratoire d’Excellence. Son originalité est de considérer la relation hôte-pathogène comme un réseau complexe d’interactions, du niveau moléculaire et cellulaire jusqu’aux individus, populations et communautés. Dans ce cadre, l’ambition est de développer des projets d’interface entre dimensions infectiologiques, épidémiologiques, écologiques et évolutives des interactions.

Ce projet regroupe 11 unités de recherche dans leur globalité ou pour partie, soit environ 200 chercheurs et enseignants-chercheurs, appartenant à différentes institutions scientifiques (Université Lyon 1, ENS Lyon, CNRS, Inria, Insa), médicales (Inserm, Institut Pasteur, Hospices civils de Lyon, Fondation Mérieux), vétérinaire (VetAgroSup) et agronomique (Inra).

La démarche de recherche sera articulée autour de 4 axes, tous stimulant la synergie de compétences complémentaires sur la relation hôte-pathogène conçue comme un système complexe. (1) Réseaux, du niveau moléculaire-cellulaire jusqu’à celui des populations et communautés d’hôtes, dans le contexte de systèmes hautement hétérogènes. (2) Mécanismes et épidémiologie des multi-infections, afin d’élucider comment elles modifient la sévérité et l’issue des maladies. (3) Une approche synergique des zoonoses, où une combinaison de suivis de faune sauvage et d’expérimentations éclaireront comment l’infection influence l’évolution et l’écologie des hôtes, ce qui peut en retour influencer la propagation des maladies. (4) Une approche intégrative sur des maladies infectieuses émergentes (fièvres hémorragiques, Dengue et Chikungunya) qui constituent déjà des points de convergence d’équipes d’ECOFECT.

Co-porteurs : D. Pontier (LBBE) et F.L. Cosset (directeur de l’unité "Virologie humaine" de l’ENS-Lyon)