Rechercher

Sur ce site


le jeudi 07 juin à 17:00

Marc Nicolino, Valérie Laudy

Amphithéâtre Rabelais HFME 6ème étage

par Vincent Daubin - 7 juin 2012

Apport de l’accompagnement par des infirmiers dans l’amélioration du contrôle du diabète de type 1 chez les adolescents, un essai clinique pilote randomisé

L’adolescence est caractérisée par un développement physique souvent associé à des difficultés psychologiques. La fluctuation de la glycémie en fonction des changements hormonaux, des périodes de croissance, de l’activité physique, et des émotions rend la prise en charge du diabète difficile. Par ailleurs, l’activation du système hypothalamo-hypophysaire et l’augmentation de la production d’hormone de croissance et des hormones sexuelles semblent être à l’origine d’une résistance à l’insuline à cet âge. L’insulinothérapie habituelle n’est donc pas suffisante pour contrôler la glycémie. A son tour l’hyperglycémie chronique augmente la résistance à l’insuline. L’HbA1c, dont le taux normal est < 6 %, est le reflet de l’équilibre glycémique des trois derniers mois. Les résultats d’une grande étude transversale sur les diabétiques en France (DISCO) suggèrent que seulement 15.1% des enfants ont une HbA1c < 7%. Or, l’augmentation de 1% de HbA1c augmente de 25% le risque des complications à l’âge d’adulte et les patients avec un suivi clinique irrégulier après le diagnostic font plus fréquemment des épisodes d’acidocétoses et développent une rétinopathie. Par contre, le maintien de l’HbA1c < 7% avec une prise en charge adaptée diminue l’incidence de ces complications. L’ensemble des données de la littérature suggère un meilleur contrôle des facteurs de risque chez l’enfant et l’adulte atteints de maladies chroniques par la prise en charge régulière par une infirmière par rapport à une prise en charge médicale conventionnelle qui repose essentiellement sur des consultations périodiques mais moins fréquentes du spécialiste. De plus, l’augmentation de l’incidence de diabète et la nette diminution de la démographie médicale font que les praticiens n’arrivent plus à répondre aux demandes de consultation et de suivi.
Nous présentons les résultats d’un essai clinique randomisé, contrôlé, en groupes parallèles comparant deux stratégies de suivi de jeunes adolescents diabétiques de type 1 afin de montrer l’intérêt d’un accompagnement infirmier pour contrôler de façon régulière et durable le diabète des adolescents et améliorer l’acceptation du diabète et l’équilibre glycémique versus la prise en charge habituelle.