Mes activités professionnelles se répartissent entre la gestion de l’environnement, des espèces et espaces protégées et de l’eau ; et des activités de recherches dans les champs de l’écologie comportementale, l’écologie spatiale et l’écologie de la conservation, ainsi que des interactions avec les activités humaines.

Dans ces deux secteurs domaines, et parfois à leur interface, mes activités sont transversales : du développement de projets (protocoles, réunions préparatoires, etc.), la mise en place et la réalisation du terrain, le traitement et l’analyse des données, jusqu’à leur valorisation (publication, plan de gestion, etc.).

 

Mes travaux de recherche portent principalement sur les mammifères :

  • Utilisation des potagers par les petits carnivores dans une zone endémique de l’échinococcose alvéolaire
  • Impact de la pollution lumineuse sur le Grand hamster d’Alsace
  • Utilisation du milieu péri-urbain pour la conservation du Grand Hamster d’Alsace
  • Impact du changement climatique et des conditions environnementales sur le succès de chasse et les communautés des grands prédateurs africains 

 

          

Crédit photo 2 : Nicolas Busser, CNRS

 

Mon terrain actuel se déroule dans le parc de Hluhluwe-iMfolozi en Afrique du Sud. Il entre dans le cadre d’un projet de recherche financé par l’ANR et porté par Marion Valeix, et qui a pour objectif de comprendre comment les conditions climatiques et environnementales influencent le succès de chasse des grands carnivores africains.

Ces travaux (et de façon plus général mes travaux de recherche) reposent sur des suivis de terrain (CMR, technologie GPS, piégeage photographique, observations comportementales), des expérimentations en laboratoire et sur le terrain et de l’analyse de données.