Equipe Biodémographie Evolutive

Membres

Mots-clés : Analyses comparatives - Biologie de la conservation - Biologie intégrative - Changement climatique - Démographie - Dynamique des populations - Dynamique éco-évolutive - Écologie comportementale - Éco-toxicologie - Écophysiologie - Épidémiologie - Écologie du mouvement - Gestion de la faune sauvage - Parasitisme - Sénescence - Traits d’histoire de vie - Vieillissement

Présentation générale : Nos recherches visent à comprendre comment l'écologie et l'évolution façonnent la démographie et la santé des populations de vertébrés en milieu naturel, et à déterminer comment, en retour, les processus démographiques modulent la force de la sélection sur de nombreux traits phénotypiques et physiologiques. Pour atteindre ces objectifs, nous combinons des avancées conceptuelles et méthodologiques de différentes disciplines telles que la biologie des populations, l'évolution, la démographie, l'épidémiologie et les statistiques. Nos modèles d'étude sont des populations de vertébrés en milieu naturel. Il s’agit souvent d’espèces à haute valeur sociétale et nos projets de recherche sont donc régulièrement menés en collaboration avec l'Office français de la biodiversité (OFB). Plusieurs de ces projets comportent un volet appliqué ayant pour objectif d’améliorer l'exploitation ou la conservation des espèces.

Axes de recherche :

  • Quantifier l'hétérogénéité individuelle dans les populations naturelles de vertébrés, et évaluer son rôle dans les processus démographiques et éco-évolutifs, en particulier chez les mammifères
  • Déterminer l'influence relative des caractéristiques environnementales (ex : conditions météorologiques, densité de population, qualité de l'habitat, prédation, maladies, compétition interspécifique, pression anthropique), processus évolutifs (ex : inertie phylogénétique, stratégie d’histoire de vie) et attributs individuels (ex : âge, sexe ou taille) sur la diversité des trajectoires individuelles observées au sein des populations naturelles de vertébrés
  • Identifier les réponses des populations aux changements globaux, depuis les traits phénotypiques jusqu’aux conséquences démographiques (croissance de la population, structure d’âge de la population, temps de génération)
  • Quantifier la magnitude des différences mâles-femelles des traits d’histoire de vie (en particulier dans un contexte de sénescence) et identifier les causes éco-évolutives de ces différences
  • Identifier les marqueurs génétiques et physiologiques de la sénescence en milieu naturel
  • Explorer les causes et les conséquences évolutives de la sénescence actuarielle et de reproduction
  • Évaluer les conséquences sanitaires, démographiques et évolutives du stress physiologique au niveau individuel, et quantifier leurs impacts sur la dynamique des populations
  • Déterminer les implications physiologiques et démographiques des polluants chez les populations naturelles de mammifères
  • Mesurer les conséquences comportementales, démographiques et sanitaire de l'exposition au parasitisme
  • Mettre en place des outils permettant d’obtenir des prévisions fiables pour l’avenir des population naturelles de vertébrés.

Modèles biologiques : Nos recherches s'appuient principalement sur le suivi à long terme de populations de mammifères en milieu naturel. Grâce à une collaboration avec l'Office Français de la Biodiversité (OFB), nous collectons depuis plus de 40 ans chez les chevreuils (zones d'étude de Chizé et Trois-Fontaines, France), via des suivis individuels, des données sur un large éventail de traits d’histoires de vie ainsi que sur des paramètres physiologiques. D'autres programmes à long terme sont en cours sur la marmotte Alpine (Réserve de la Grande Sassière, France), le mouflon (massif du Caroux-Espinouse, France), le sanglier (Châteauvillain, France) et la girafe (Hwange, Zimbabwe).

 

Publications

Affichage des publications 1 à 30 sur 381 au total

Vous aussi, commentez cet article

Choisir un avatar
(Ne sera pas affiché sur le site)
(Ne sera pas affiché sur le site)